Chronique la Bicyclette Bleue de Régine Desforges

Publié le par inthegrass.over-blog.com

La Bicyclette Bleue

 

 

 

 

 

Résumé de l’éditeur : 

 

     Léa Delmas a dix-sept ans. Sa famille possède le domaine de Montillac, au coeur du vignoble bordelais. Sa vie se résume aux senteurs de cette terre, la lumière, la tendresse des siens. La maison s'affaire aux préparatifs du bal...

Mais la déclaration de guerre va anéantir l'harmonie de cette fin d'été et jeter Léa dans le chaos.

Elle va découvrir et affronter la débâcle, l'exode sous les bombes, la mort, l'occupation, l'exploitation du domaine, la violence du plaisir, la fragilité des sentiments.

En ces premières années de guerre, Léa va être contrainte à des choix impossibles...

 

 

Résumé de la Bigraphie de l’auteur :

 

Régine Deforges en 1996.

 

 

    Régine Deforges est principalement éditeur et écrivain. La bicyclette bleue est sont cinquième roman.

Elle est née le 15 août 1935 Montmorillon (Vienne). Elle a été élevée dans différentes institutions religieuses. Elle est l'épouse du dessinateur du Nouvel Observateur Pierre Wiazemski, dit Wiaz, avec qui elle a une fille. Elle a également un fils avec Pierre Spengler, un industriel. 

Ses oeuvres principales sont le cahier volé, la bicyclette bleue, 101, avenue Henri-Martin, le Diable en rit encore et Noir tango. 

Elle a été libraire, relieur, editeur, scénariste, réalisateur et écrivain. 

Elle a ouvert plusieurs librairies à Paris et en province, et créé, en 1968, sa propre maison d’édition, qui se nomme « L'Or du temps », et devient la premiére femme éditeur française.

Le premier livre qu’elle a publié est « Le Con d’Irène ».

Elle sera, par la suite, condamnée pour « outrage aux bonnes mœurs » et privée de ces droits civiques. De nombreux procès et de lourdes amendes l’obligent à déposer le bilan pour sa propre maison d'édition.

Son roman La Bicyclette bleue est le premier de la saga (comportant dix tomes) qui a connu un grand succès populaire (plus de dix millions d'exemplaires vendus). Mais il a valu à Régine Deforges quelques problèmes judiciaires. Cette saga est surtout concentrée sur les trois premiers tomes ce qui en fait une trilogie.

 

Les Personnages :

 

Léa Delmas : Protagoniste

Pierre Delmas : Père de Léa

Isabelle Delmas : Mère de Léa

Françoise Delmas : Soeur de Léa

Laure Delmas : Soeur de Léa

François Tavernier : Ennemi, ami et amant de Léa

Laurent d'Argilat : Epoux de Camille et amant de Léa

Camille d’Argilat : Epouse et cousine de Laurent

Claude d’Argilat : Fiancé de Léa, Frère de Camille (au début du livre, il moura ensuite à la guerre)

Charles d’Argilat : Fils de Laurent et Camille

Luc : Oncle de Léa

Adrien : Oncle de Léa

Mathias Fayard : Ami d’enfance de Léa et amant

 

Etude des thèmes :   

 

    Les thèmes présents dans ce livre sont la guerre et l’amour. Régine Desforges exprime bien les conséquences et les atrocités de la guerre. Elle décrit les évènements comme si on y était. Elle nous fait vivre les situations difficiles des résistants pendant la guerre.

Le thème de l’amour, est représenté à travers les yeux d’une jeune fille aguicheuse qui ne prend pas l’amour au sérieux mais surtout qui se perd dans ces choix amoureux. La guerre va lui tourner la tête. Elle aura beaucoup de conquête à travers ce livre.

 

Chronique  :

 

    Léa est une fille issue d’une famille riche. Elle est belle, garçon manqué mais toutes les filles sont jalouses de sa beauté et aucun garçon ne lui resiste : ils sont tous attirés par elle. Sa mère aimerait tant qu’elle soit aussi bien élevée que sa soeur Françoise alors qu’elle est arrogante. Elle courageuse et déterminée. 

 

    Quand elle aprend que Laurent se marie avec sa cousine Camille qu’elle déteste tant, elle comprend qu’elle a toujours ressentit quelque chose de fort pour lui : de l’amour. Léa, furieuse, se fiance avec le frère de Camille, Claude, mais ce dernier meurt dès les premiers jours de la guerre. Léa rencontre à l'occasion des fiançailles de Laurent et Camille, un homme plus âgé qu'elle, François Tavernier, entouré d'une ambiance mystérieuse : il ne lui cache pas qu'il souhaite faire d'elle sa maîtresse. Léa refuse, bien qu'elle se sente étrangement attirée par lui. Elle entretientra une relation violente et incertaine avec lui et bien qu’elle croit le détester, elle finira par succomber à son charme. Jalousie, guerre, amour et vengeance sont les mots qui decrivent le mieux ce livre.

 

    A travers les yeux d’une jeune fille de dix-sept ans, courageuse et déterminée, cette guerre de 39-45 bouleversera sa vie et montrera que cette fille a quelque part en elle de la compassion, et surtout de l’intérêt pour les autres.

 

    Bien que certains passages son sanglants, sombres et mélancoliques ce livre est très distrayant et une fois les premières pages lues on ne peut plus le lâcher tellement il y a de rebondissements sans cesse. On est plongés dans l’histoire de Léa et on a du mal a en ressortir le livre fini.

 

 

Publié dans Autres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article